Nombre total de pages vues

samedi 22 mars 2014

SHERIF JACKSON

(Sweetwater). 2013. USA et ANGLETERRE. En couleurs. Une production Kickstart et Mythic International Entertainment.
Un film de Logan Miller.
Ne tirez pas sur le sherif...
Avec January Jones (Sarah Ramirez), Ed Harris (Sherif Cornelius Jackson), Jason Isaacs (Josiah le prophète), Eduardo Noriega (Miguel Ramirez), Stephen Root (Hugh) et Vic Browder (Martin).

LE RESUME:
1886, au Nouveau Mexique; Sarah (une ancienne prostituée) et Miguel sont un jeune couple de fermiers récemment installés sur les terres qu'ils viennent d'acheter. Mais les temps sont durs, il ne leur reste quasiment aucune économie, le travail qui les attend est immense, et la ville la plus proche est remplie de notables roublards prêt a s'enrichir sur le dos des autres. Il y a aussi aussi a coté de chez eux l'inquiétant mais charismatique Josiah, un fanatique religieux a la tête d'une communauté.
Miguel se rend à la communauté se plaignant que les moutons de la communauté lui mangent une partie de sa récolte.
Comme par hasard, dans la nuit le chien de troupeau de Miguel est abattu.
Puis le lendemain, Joshua vient voir Miguel dans ses champs.  Le fanatique accuse Miguel de l'avoir humilié devant ses ouailles. Il finit par poignarder le fermier et le fait enterrer.
Sa femme ne le voyant pas revenir des champs part a sa recherche dans les jours qui suivent...sans succès.
L'insolite sherif Cornelius Jackson arrive en ville. Il est nommé par le gouverneur de l'Etat pour découvrir la vérité sur la disparition de deux frères, les Jacob dans la région. Il démet de ses fonctions de façons assez violentes son prédécesseur.
Au cours d'un repas mémorable, Jackson accuse assez directement Josiah d'être le responsable du mystère concernant les Jacob.
Josiah se rend chez Sarah pour lui demander de lui léguer ses terres, elle refuse. Il la viole.
 Plus tard, Sarah découvre que c'est "la communauté" qui a tué son mari. Sa vengeance peut commencer.  La jeune femme va se muer en ange exterminateur...

LA CRITIQUE:
Atypique, assurément  Sherif Jackson l'est comme son personnage du même non. Tourné peu de temps après le Django unchained auquel il est souvent comparé (pour la violence et l'originalité du film et des personnages), ce Sherif Jackson finalement ne lui ressemble pas beaucoup.
Bob Sinclar, sors de ce corps...
L'histoire linéaire met en exergue 3 personnages principaux: Sarah l'ex prostituée repentie qui va venger son mari par tous les moyens. Un personnage féminin intense et de premier plan, ce qui est assez rare dans les western.  L'insolite (comme il aime se définir lui même) shérif  Jackson qui va mener l'enquête pour retrouver les assassins. Interessant aussi, son investigation concernant la balistique pour y parvenir (une sorte de Gil Grissom des experts avant l'heure)...
Et puis bien sûr le prophète psychopathe, la pierre angulaire de ce film, qui donne froid dans le dos.
Le film des frères Miller (suivront ils la trace des célèbres frères Coen), arrive au bon moment avec d'autres pour nous prouver que le western est loin d'être mort et enterré.

LA NOTE:  16/20
Purple rain

LE PLUS:
Ca faisait longtemps qu'on avait pas vu un méchant aussi réussi et charismatique que Jason Isaacs dans le rôle de l'intégriste Josiah. Ce gourou chef d'une bande de paumé fait froid dans le dos. Il faut le voir, faisant régner sa loi, au milieu des immenses croix blanches qui font une sorte de haie d'honneur à l'entrée de son ranch

LE MOINS:
Des personnages secondaires parfois trop caricaturaux comme l'épicier ou le banquier... Quelques nuances auraient été les bienvenues.

L'ANECDOTE:
Ce sont  les frères Miller eux même ( réalisateurs, metteurs en scène et scénaristes du films)
qui jouent les originaux frères Jacob au début du film.

"Chapeau melon et... motte de terre"